Conseil psychologique et conjugal - en couple et en individuel, pour adultes et adolescents - Oradour sur Vayres, Limoges, st Junien, Périgueux Une aide en communication holistique basée sur la psychologie intégrative, humaniste, transpersonnelle et comportementale
Comprendre - Améliorer - Guérir sa relation à soi,
sa relation à l’autre, sa relation avec les autres

La spiritualité sacrée

Qu’Est-ce que la spiritualité ?

    Je souhaite vous parler de la spiritualité telle qu’elle fait sens pour moi bien qu’il soit impossible d’en donner une définition consensuelle, le sujet étant si vaste. De plus chaque personne est libre de concevoir la spiritualité selon ses croyances et convictions.

Pour moi, la spiritualité est quelque chose de concret car elle se vit dans le quotidien dans chaque instant dès lors que l’on commence à saisir le sens l’existence. Justement, donner un sens à la vie est l’un des fondements majeur de la spiritualité. Pourquoi vivons-nous ? Que faisons-nous là sur cette terre ? D’où  venons-nous ? Où allons-nous ? Qu’est-ce que le vivant ? Dépendons-nous d’une force supérieure ? Que se passe-t-il après la mort ? Qu’est ce qui peut donner du sens à notre vie ? Et tant d’autres questions laissées trop souvent sans réponses.  Fautes de réponses, croyons-nous. Eh bien, justement des réponses en réalité il y en a.  Mais il est impossible de les trouver sans se questionner avec une volonté sincère de savoir ce qui est, sans chercher en soi et autour de soi, à commencer dans notre vie de tous les instants. Devenir un chercheur de vérité est déjà en soi une posture spirituelle.   

Vouloir donner du sens à la vie, aux évènements et au vivant est au cœur de la spiritualité. S’ouvrir, se questionner,  s’éveiller, se déconditionner, s’améliorer, se relier, se sentir vibrant, savoir aimer, tout cela est également de la spiritualité.

En fait, dans la définition que j’en fais,  la spiritualité se définit comme la science de l’Amour Sagesse sur tous les plans de l’existence (sur terre et sur tous les autres plans et sphères de vie où les âmes évoluent).


Etre conscient de soi et se sentir appartenir au vivant

    Si on veut aller par là tout est spirituel puisque tout est Energie et vibration, tout évolue ou involue constamment. Rien ne meurt, tout se transforme.  Rien n’est figé et tout à sa raison d’être. Il existe une Force conscience suprême,  indéfinissable,  invisible et impalpable qui peut se densifier (matière) et s’animer (règnes vivants).

Il n’est pas nécessaire qu’un être vivant ait conscience de lui-même  pour exister et même pour avoir une âme (âme individuelle ou âme groupe). Cependant, ce qui caractérise les êtres humains des règnes dits inférieurs c’est qu’ils sont conscients d’eux-mêmes et de leur individualité (c’est à dire d’être des êtres individualisés et uniques).

En revanche beaucoup de personnes et cela particulièrement  à notre époque ont perdu le sentiment d’appartenance. Elles ne se sentent plus appartenir au grand Tout, ayant perdus la connexion intérieure qui permet de réaliser que nous sommes reliés au Tout, au Vivant en dépit de notre individualisation. Se sentant tellement séparés, les personnes passent alors leur vie à rechercher ce lien dans le monde extérieur par le biais de dépendances parfois très destructrices.

Force est de constater qu’il y a entre les individus, et ce sans jugement de valeur, des variantes assez considérables dans la capacité à se sentir intérieurement animé d’une force supérieure et à admettre qu’au-delà de l’intelligence mentale (autrement dit l’intelligence matérielle puisque le mental est le fruit du cerveau fait de matière) ils ont aussi une intelligence intuitive (non matérielle puisque celle-ci provient du monde de l’esprit).


Voir et percevoir avec nos sens psychiques

    Beaucoup de personnes, essentiellement dans le monde occidental ne croient en rien d’autre qu’en  la matérialité. Elles croient et considèrent comme réel uniquement ce qu’elles perçoivent avec leur corps de chair et en déduisent que rien d’autres n’existe en dehors de ce qui est perceptible par les 5 sens physiques.  Elles sont même  parfois tellement conditionnées et dirigées par leur mental qu’elles en arrivent à considérer comme réel ce qui ne l’est pas. Illusion, confusion, déni, amnésie sélective, mauvaise foi, rationalisation,  idéalisation, séduction, manipulation, déduction… (Par exemple une personne souriante n’est pas nécessairement une personne heureuse ; une personne qui se plaint est peut-être plus privilégiée qu’il n’y parait, etc.) Ces mécanismes inconscients (il en existe bien d’autres) permettent de se maintenir dans un simulacre d’équilibre et de se sentir protégé. Ces fonctionnements sont en vérité très courant, nous vivons tous plus ou moins dans un monde d’illusions dont nous faisons notre réalité (une réalité arrangeante) qu’il s’agisse de l’idée que nous nous faisons de nous-même, du monde ou de la vie en général.

La spiritualité a justement pour buts de nous réveiller d’abord, de nous éveiller ensuite pour nous faire sortir du mirage à la fois personnel et collectif auquel on croit dur comme fer.

Etre spirituel, c’est œuvrer à s’extraire d’une  utopie pour se conformer à la Vérité ultime dans l’amour de cette ultime Vérité.  Et comme ceci n’est pas une mince affaire, il nous faut plusieurs vies, beaucoup de vies pour sortir de l’état d’inconscience  dans lequel nous nous trouvons. La raison principale pour laquelle cela est si  laborieux est que nous ne sommes pas conscients d’être inconscients.


Développer sa capacité de discernement

    Sans exception, nous sommes tous conditionnés à voir et à croire à travers le filtre déformant des autres  et de nos croyances illusoires. Nous enfermons ainsi notre esprit dans un monde emplis de chimères  que nous prenons pour la vérité vraie. Ces conditionnements issus de notre mental nous enferment dans la prison de ce mental qui est devenu tellement fort qu’il arrive à nous faire avaler des couleuvres. Notre mental est devenu notre maitre à penser  alors que nous devrions être dirigés  par notre supra conscience qui nous délivre la vérité sous forme d’intuition à condition de lui faire confiance et de savoir l’écouter.

De plus nos sens psychiques se sont tellement atrophiés que la plupart des gens ne sont plus en capacité de voir au-delà du monde matériel tangible. Pourtant les élémentaux, esprits de la nature existent bel et bien, qu’on les voit ou pas cela ne change rien à leur existence.

Que nous voyons au-delà de nos yeux physiques ou pas, nous sommes tous dotés d’une intuition. Cette intuition est notre boussole. Elle nous relie au monde non visible pour les 5 sens mais qui pourtant est tout à fait réel. Comment peut-on être certain que c’est réel ?  La réponse est dans notre cœur. Nous devons apprendre à ressentir la vérité. Tout ce qui est vrai est juste, beau, harmonieux, équitable, respectueux, bienveillant, enrichissant, stimulant, authentique, vivifiant, libérateur, progressiste.

Une intuition ne vous incitera jamais à faire du mal. Elle peut vous prémunir d’un danger mais ne encouragera jamais à bafouer les valeurs morales ou à nuire à qui que ce soit.  Une intuition ne vous dira aucunement quoi faire. Elle se contentera de vous insuffler le bien, le juste et le beau et c’est déjà énorme car lorsque l’on suit cette intuition notre libre-arbitre s’affine.  


Se réaligner avec les véritables valeurs est une nécessité pour les hypersensibles

    Au risque d’en choquer certains, je considère que notre monde est actuellement majoritairement perverti car la plupart des valeurs sont inversées (par exemple, ce qui est trash est valorisé ; le monde du business pousse à la stratégie et à l’exploitation sans scrupules plutôt qu’à fédérer, à soutenir et protéger les plus vulnérables). Nous nous trouvons dans une confusion grandissante qui entrave notre capacité de bien penser, de ressentir sans parasitages et d’agir en cohérence. Notre libre-arbitre s’en trouve atrophié et cela ne s’arrangera qu’en retrouvant la connexion à l’Intelligence Supérieure (la supra conscience).

C’est pourquoi les personnes qui se posent beaucoup de questions sont à mon avis, des personnes particulièrement spirituelles car elles se réveillent de l’état d’inconscience ressentant et pressentant que d’une certaine manière, le monde tourne à l’envers. N’étant  pas en phase avec les valeurs considérées comme valables elles en souffrent considérablement et ne se sentent pas à leur place au milieu de ce capharnaüm terrestre.  Elles éprouvent le besoin de comprendre et de donner du sens à ce qui se passe, elles ont envie que les choses changent tout en se sentant impuissantes à changer le monde.  

En fait, sans prendre de la hauteur il est impossible de comprendre les tenants et les aboutissants. Pourtant, je peux vous assurer que dans ce grand bazar mondial il y a une cohérence. Tout à sa raison d’être car rien n’est dû au hasard.  Mais il est impossible de comprendre la cohérence, autant celle des évènements de nos vies comme celle des évènements mondiaux  en analysant tout cela avec le mental inférieur. Il faut observer avec la sagesse du cœur et de la conscience supérieure à laquelle nous sommes tous reliés en permanence (bien que la connexion soit faible pour beaucoup faute d’y prêter attention). Les grandes Lois Naturelles sont à l’œuvre dans tous les plans de l’univers et nous avons beaucoup à y gagner à en tenir compte.


L’ego contrôle, la conscience harmonise

    Plus nous essayons de nier ces Lois et plus nous semons la zizanie dans nos corps, dans nos vies et dans le monde. Et justement, je crois qu’il y a un non-sens à se considérer hautement spirituel  tant que l’on méconnait et ignore ces Lois. Une posture spirituelle consciente  consiste donc  à comprendre ses Lois  et à coopérer avec elles. Voilà une chose qui ne s’apprend pas en un jour ni même en une vie !

Notre tâche consiste à aimer le vivant (en commençant par soi-même) et à interagir avec lui sans chercher à le contrôler. C’est le piège dans lequel l’humanité est tombée car les humains cherchent surtout à dominer les forces de la nature et leurs concitoyens plutôt qu’à vivre en harmonie. L’ego ne comprend pas les forces supérieures alors soit il essaie de les dominer soit il cherche à les contourner. Mais la vie est bien faite car par tous les moyens inimaginables elle va chercher à nous éveiller afin que petit à petit nous arrivions de mieux en mieux à comprendre les forces qui sont à l’œuvre.

Nous devons modifier notre perception des choses car tant que celle-ci est erronée nos pensées, nos paroles et nos actes se font dans la distorsion générant du chaos et de  la souffrance. Une souffrance par ailleurs, non vaine et inutile puisqu’elle vient nous déranger, nous invitant à revoir nos croyances et notre compréhension de la vie souvent dogmatique, immature et  emplie d’incohérences.

 Le but, à s’ouvrir à la spiritualité ne consiste pas selon moi à essayer de percevoir des entités (bien qu’elles existent et qu’elles peuvent participer à notre éveil), ni de chercher à  être guidé par des maitres ascensionnés ou par toutes autres entités  non incarnées (pourquoi pas mais cela n’est pas le but en soi). Derrière ces quêtes de plus en plus recherchées qui consistent à développer des compétences extraordinaires  il y a en réalité beaucoup d’enjeux égotiques (inhérent à l’ego) avec un besoin (pas toujours conscients)  d’impressionner ou de s’affirmer, d’attirer l’attention sur soi et parfois aussi de jouer d’une certaine influence. L’ego, nous rattrape là où l’on ne l’attend pas et il faut faire preuve d’humilité pour admettre que le mental égotique tente de nous illusionner pour garder le contrôle. Car l’ego n’aime pas l’idée de devoir suivre un maitre plus grand que lui à savoir la supra conscience. Une lutte se développe, non plus entre les autres et soi-même mais entre l’ego et la conscience. Il est préférable de le savoir afin de ne pas alimenter ce conflit intérieur et de se réaligner sur les véritables objectifs de notre vie sur terre dans un corps de chair.


Sortir du cercle vicieux des pensées et émotions de basses fréquences

    Plus nous nous alignons sur les Lois Universelles et plus la porte du cœur s’ouvre. Ainsi nous nous sentons de plus en plus reliés à ce qui fait partie de ce Tout. Nous pouvons alors manifester dans notre réalité les valeurs de Vérité, de Beauté, de Justesse, de Bonté, de Liberté, de Souveraineté, d’Abondance, de Puissance, d’Harmonie et de Pureté sans distorsion. Nous sentons et ressentons de plus en plus ces valeurs et d’autres encore faire corps avec nous-même et se manifester dans notre quotidien en toute simplicité.

L’obéissance aux Lois  supérieures nous apporte un bien-être et nous rend  heureux. Il n’y a aucune notion de soumission à cela. Bien au contraire car en retour force, dons et talents sont décuplés.  Nous nous sentons plus légers, plus libres de réaliser ce qui nous tient à cœur  comme si des ailes se déployaient. Notre perception change et s’affine. Nos émotions se calment faisant place à une sérénité créative.  

Mais force est d’admettre que cet état est compliqué à atteindre  étant tellement conditionnés et formatés. Les pensées qui nous animent et les émotions que nous ressentons nous poussent souvent à faire des choix réactionnels et pulsionnels non conforment avec les Lois si bien que nous engendrons des distorsions qui ne peuvent qu’induire frustrations, inconforts et souffrances supplémentaires ; un cercle vicieux dont il est complexe de s’extraire.

Il n’y a que par la conscience que nous pourrons sortir de ce cercle vicieux au sein duquel la souffrance engendre la souffrance. Une conscience qui nous invite à reconsidérer nos vieux schémas limitants et destructeurs.  Une conscience qui nous apporte une énergie positive donc plus d’Amour car l’Amour vibre et énergise donc tout ce qui est lourd et douloureux est en fait ce qui manque d’Amour.  La douleur et la laideur existent pour nous montrer ce qui manque d’Amour.


Le sacré et la grâce pour plus d’humanité

    Nous sommes les créateurs de notre monde. Chacun crée son propre monde Tous ensemble nous créons un monde commun. Voilà pourquoi trouver la paix en soi contribue grandement à créer un monde meilleur. Je vous ai parlé des Lois supérieures mais je ne vous ai pas encore dit quelles sont ces Lois.

La toute première est la Loi de l’Un autrement dit la Loi d’Amour. Elle nous dit que sans Amour rien ne peut exister et que nous sommes tous faits de la même essence. L’Amour est le moteur de tout ce qui existe même ce que l’on considère comme étant le mal. L’Amour tel qu’il est ainsi appréhendé peut être considéré comme le Divin, la Force supérieure ou la Source. Toutes les autres lois découlent de la Loi d’Amour. Il y a la loi de l’évolution, la loi du libre arbitre, la loi de la justice spirituelle (loi de causalité, loi karmique), la loi de correspondance, la Loi d’attention, la loi de l’équilibre, la loi du discernement,  la loi du devoir, loi de l’action et beaucoup d’autres, toutes intriquées les unes avec les autres.

La spiritualité sacrée est à la fois, une posture et un état d’esprit. Ces deux aspects doivent tendre vers la cohérence. D’où l’importance d’un travail sur soi pour identifier les résistances inconscientes à l’éveil du cœur et parvenir progressivement à obéir aux Lois sans se sentir entravé par des mémoires (récentes et karmiques)..

Le mot obéissance peut sembler exagéré pourtant c’est bien de cela qu’il s’agit et d’ailleurs la définition du libre-arbitre trouve sa raison d’être dans le discernement et la capacité de suivre les Lois Divines et sacrées plutôt que de suivre aveuglement les lois et les règles humaines quelque peu dissonantes puisqu’elles reposent davantage sur des besoins égoïstes et égotiques que sur une volonté sincère de faire évoluer les individus.

Une obéissance ni passive ni soumise mais de laquelle découle plutôt une lucidité croissante qui permet de se bonifier et de se fortifier. Cette lucidité favorise la sagesse  de l’esprit  qui aspire à un sincère et ardent désir de se sentir pleinement intégré au vivant pour  le servir dans une joie  profonde. Nous pouvons déjà ressentir cela en appréciant la nature, en éduquant un enfant aux belles valeurs ou en développant des talents.

L’obéissance aux Lois n’est possible qu’à la condition de se guérir soi-même, de transmuter ses ombres en lumière, d’arriver à comprendre les messages que la vie nous envoie sous forme de souffrances, de synchronicités, d’épreuves, de défis et de guidance invisible. Nous avons aussi à développer les vertus que nous peinons à incarner avec justesse dans la vie de tous les jours étant encore faibles et imparfaits. Je crois qu’il est temps de remettre les qualités vertueuses  au gout du jour,  de ne plus avoir peur d’être courtois, solidaires, souriants, justes, élégants, délicats, sincères, intègres, sensibles… enlevons notre humanité au rang des anges.