Thérapeute conjugal et coaching sentimental - Le Cellier - Nantes

COVID : L’âme est la locataire de son véhicule physique - Partie 11

Masque imposé, distanciation sociale,
Comprendre les enjeux psychologiques et la symbolique pour arrêter de se voiler la face.

COVID : L'ÂME EST LA LOCATAIRE DE SON VÉHICULE PHYSIQUE - PARTIE 1​1

Par ailleurs, les soi-disant anti-masques sont des personnes qui considèrent que chacun a le plein pouvoir sur son corps et sur son esprit, nul ne peut contraindre autrui à asservir quelque partie de son corps même soit disant pour son propre intérêt ou pour l’intérêt d’autrui. Ceci est une règle élémentaire de droit commun qui me semble pourtant être une évidence absolue.

Alors virus ou pas virus, chacun doit normalement pouvoir mettre ou ne pas mettre ce qu’il souhaite sur sa face en fonction de ses principes, besoins et croyances laissant faire son prochain comme bon lui semble.

Le corps étant personnel, intime et privé il devrait de manière catégorique être inviolable quelle que soit la partie concernée.

La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Il y a à mon sens une dépossession de soi-même dès lors que nous perdons le contrôle de l’une des parties de notre corps. Personnellement, je n’ai pas envie de porter un masque car je préfère que mon corps renforce son système immunitaire plutôt que de l’affaiblir en inhalant du co2 qui est un gaz toxique et puis ce masque me donne le sentiment d’être en permanence en danger alors que pour moi le danger n’est pas aussi réel qu’on ne le prétend.

Retour à la liste des articles du blog