Thérapeute conjugal et coaching sentimental - Le Cellier - Nantes

Témoignage de Franck

Bonjour Madame Carré,

J'espère que vous allez bien.
Je tiens à vous remercier pour l'aide très juste que vous m'avez apporté dans ma prise de conscience sur moi-même.

Je me permets de vous écrire car il est possible (en fait j'en suis quasi-certain vu l'humanisme que vous m'avez montré et que je partage) que vous soyez intéressée par mon retour d'expérience sur mon profil atypique.
La vie que je mène à présent me convient totalement et est aussi bien qu'elle peut l'être dans les circonstances actuelles :
- ma relation aux enfants est exactement celle que je souhaitais, dans le dialogue, la tendresse et l'ouverture d'esprit.
- j'ai enfin rebranché mon "ressenti" et retrouvé mon énergie (impressionnant comme je m'étais "éteint" et combien je déborde d'énergie désormais !).
- je suis reconnu professionnellement, et j'en ai enfin pleinement conscience.
- je rencontre un tas de gens parmi lesquels je noue des relations mutuellement profitables. Le Frank asocial est derrière moi désormais et je prends beaucoup de plaisir à être dans cette action de l'échange.
- l'ordonnance de non-conciliation devant le juge m'a été favorable.
- j'ai rencontré quelqu'un d'ouvert, de (hyper)sensible qui m'a beaucoup aidé (et réciproquement) à prendre confiance en moi et à me redonner l'estime de soi qui me manquait. Cette confiance et cette estime, j'en suis le créateur, mais son aide (et celle d'autres personnes de bien) m'a permis de le faire plus vite et plus fort. 
Fort heureusement, notre relation ne se limite pas à cette "réparation" et j'avance avec elle prudemment (je prends garde aux signaux d'alerte désormais), ce qu'elle fait aussi, en toute transparence, avec de la confiance, de la sincérité, une grande ouverture d'esprit et un échange intellectuel passionnant.

La thérapie que j'ai effectué avec vous a eu une importance capitale, et j'ai la conviction que je n'ai jamais aussi bien dépensé mon argent qu'avec cette thérapie ! Merci encore !

Merci encore,

Frank

Retour aux témoignages