Thérapeute conjugal et coaching sentimental - Le Cellier - Nantes

Élodie

Cela fait un moment que je me dis qu'il me faudrait vous envoyer un courriel. Vous avez été tellement présente pour moi au mois de septembre que cela me paraît important de revenir vers vous. Il s'agit certes de votre métier mais cela n'enlève rien à la gratitude que j'en éprouve. 

Julie va bien. B. s'est calmé. il s'est même excusé pour sa réaction disproportionnée par rapport à mon mail. Peu importe la vérité qu'il vit derrière cette excuse, moi elle m'a fait du bien car j'avais (encore) besoin de renforcer mon point de vue. Que je n'avais pas mal fait... 

J'ai réalisé que j'avais peur d'être heureuse. Que j'ai peur du bonheur parce qu'il ne durera pas et que le malheur me cueillera quand je ne m'y attendrais le moins et que je ne m'en remettrais pas. Une bien horrible croyance qui me garde dans un état de souffrance intérieure et que j'ai peur de quitter au cas où elle serait vraie. 

Vous m'aviez Parlé de la force des croyances, de leurs rôles limitatifs qui nous emprisonnaient. Sur le moment, je l'avais entendu en étant d'accord mais je ne percevais pas toute la réalité des mots que vous m'aviez adressés. Et là je l'ai enfin compris tout au fond de moi et c'est fou comme cela fait du bien! Je sens presque physiquement les nœuds de dénouer en moi. J'ai presque l'impression d'en devenir folle tellement c'est fort! Une révélation oui c'est le mot.

Ce que je ressens semble correspondre au déclic que j'attendais pour enfin être mieux de façon inconditionnelle. Mon euromillions à moi en qql sorte !

Pour ancrer cela et poursuivre ce chemin vers la sérénité, je pense revenir vous voir d'ici la fin de l'année pour bien mettre le puzzle en ordre dans ma tête. Je ne sais plus si vous travaillez les samedis matin... Mon emploi du temps est un peu complexe mais j'aimerais que cette rencontre se fasse en face à face et non à distance. 

J'espère que vous allez bien et je vous dis à bientôt. 

Très belle journée à vous 

Retour aux témoignages