Thérapeute conjugal et coaching sentimental - Le Cellier - Nantes

Mon éthique

Vous éprouvez quelques craintes à vous confier…
C’est la première fois que vous envisager de solliciter une aide pour parler de vos difficultés sentimentales…
Vous n’êtes généralement  pas très à l’aise pour parler de vous.
Vous appréhendez d’être jugé…
Lisez ce qui suit. Cela vous aidera à  faire tomber quelques appréhensions.
 

Établir la confiance durant la séance, c'est primordial

Au cours de la séance, le dialogue se mettra en place de manière progressive. Petit à petit un climat de confiance s’installera.  Je veille à vous mettre à l’aise afin que vous puissiez dialoguer dans l’ouverture du cœur.
Vous allez très vite vous rendre compte que j’accorde une attention toute particulière au fait  que chacun puisse être entendu notamment par son partenaire lorsque celui-ci est présent.
 

Pendant la séance, il convient de se livrer sans chercher à faire bonne impression, sans chercher à tout prix à savoir qui a raison, qui à tort. Cela n’est pas forcément une chose facile à faire. Mais vous verrez que c’est toujours en ce sens que chacun est encouragé à interagir.
Je suis également là pour vous aider à vous extraire de tout jugement de valeur quel que soit votre situation et quelques soient vos valeurs intrinsèques. En séance vous vous rendrez compte que le jugement n’a pas sa place.
Chacun est libre d’exprimer sa souffrance et de faire part de son désappointement mais toujours dans une dynamique de respect réciproque et partagé. 

 

Favoriser un climat de bienveillance propice à la confidence

Je sais que se dévoiler n’est pas une chose naturelle pour toutes celles et ceux qui prennent rdv pour une première consultation. C’est  relativement le cas pour une majorité d’hommes qui viennent à la demande de leur compagne.
J’y suis habituée et plus du tout étonnée lorsque l’un des deux me dit qu’il est venu à la demande de son conjoint qu’il ne voulait pas décevoir.
Qu’ils soient rassurés, l’envie de s’ouvrir prend quasiment toujours le dessus même pour les plus réservés. Chacun va à son rythme et ne parle que de ce qu’il souhaite aborder.
 
Le dialogue tel que je l’initie lors de nos échanges vous donnera l'occasion de vous familiariser avec le concept de la communication non violente (appelée aussi communication bienveillante ou encore communication assertive). En résumé : on peut quasiment tout dire mais pas de n’importe quelle façon.
 
 
 

Améliorer son mode de communication

En dialoguant ensemble, vous découvrirez petit à petit quelles sont vos principales erreurs de langage (nous en avons tous) et vous verrez que les corriger n’est pas si difficile que cela, il faut juste le vouloir.
Une fois identifiées, vous pourrez vous approprier de nouvelles habitudes de langage adaptées  à votre tempérament de façon à rester naturel. Des petits changements faciles  à adopter mais tellement efficaces pour susciter l’attention de son interlocuteur !
Vous y arriverez sans faire d’efforts particuliers car le but n’est bien sûr pas de chercher à transformer une personne, encore moins à son insu ni de chercher à l’influencer. Juste lui permettre d’exploiter ce qu’il y a de meilleur en elle.
 
Néanmoins il ne faut pas perdre de vue que l’un des objectifs principaux dans une démarche thérapeutique est d’initier un questionnement afin de donner à l’individu envie d’aller de l’avant et donc d’évoluer.  Par conséquent vous serez encouragé en ce sens dans le respect de vos possibilités et de vos envies.
Durant une séance, lorsque je suis témoin de violences (morale ou émotionnelle) je me permets de recadrer tout en aidant chacun  à exprimer son émotion et sa pensée toujours dans le but premier de maintenir un climat de bienveillance. Ceci tout en veillant autant que faire se peut à aller au fond des choses en tenant compte des limites de chacun de façon à favoriser la notion de lâcher-prise.
 

Oser dire, oser ressentir, oser dialoguer librement

Il nous est tous arrivé de faire des confidences que nous avons finalement regrettées. Notre confident ne mesure pas toujours à quel point il s’agit d’une part très intime de nous-mêmes que nous lui révélons dans un moment de doutes et qu’il se doit de prendre soin de cette parole.
Lui-même, en tant que confident, confronté à ses propres émotions, ne sait pas très bien quoi répondre, se sentant avant tout obligé de donner un conseil hélas pas toujours des plus avisés. 
Pour obtenir le conseil pertinent, pour recevoir le feed-back qui permet de sortir du déni,  pour trouver les mots justes, au cours de la séance, vous serez encouragé à oser parler librement en toute franchise et sans barrières. Je veille à ce que vous puissiez vous sentir suffisamment à l’aise pour  vous libérer de vos préjugés.
 

Recevoir des conseils dénués d’idées reçues

Les conseils que vous recevrez au cours de la consultation seront des conseils qui répondront précisément à votre problématique en englobant tous les paramètres de votre vie. C’est pourquoi nous pouvons être amenés à évoquer des aspects de votre vie qui n’ont en apparence pas grand-chose à voir avec le domaine sentimental.
 
On ne peut pas donner le même conseil à tout le monde même si bien évidement il existe des généralités. C’est pour cela que je vous pose beaucoup de questions car pour donner un conseil personnalisé et avisé, il faut au préalable recueillir beaucoup d’informations.
C'est en prenant le temps de bien vous comprendre que je vous guiderai dans vos choix sans toutefois influencer votre ressenti. Mon rôle est de vous aider à prendre de la hauteur sur votre situation afin que vous puissiez avoir davantage de discernement.

Je ne vous guide pas en fonction de ce que je crois être bon pour vous mais en fonction de ce que vous avez besoin de vivre, de ce que vous désirez vivre et de ce que vous êtes en mesure de vivre. La guidance proposée s’apparente à une sorte d’aiguillage sous forme de révélation à soi-même.
Si vous souhaitez obtenir un conseil précis ou un point de vue, vous pouvez le demander. Je vous réponds en toute franchise tout en veillant à ce que vous gardiez votre libre-arbitre.
 

Le respect de l’intime, parler de sexualité

Vous allez me confier une part intime de votre vie puisqu’au cours d’une séance, nous abordons des sujets confidentiels. Ce n’est jamais facile de confier que l’on a trompé son conjoint ou que l’on fait des crises de jalousie !
Nous pouvons aussi aborder des aspects de votre vie intime et sexuelle mais uniquement si vous souhaitez évoquer ces sujets-là.
Durant la séance, lorsque les deux partenaires sont présents, avant d’aller plus en avant dans le dialogue je m’assurerai que vous êtes tous les deux d’accord et suffisamment à l’aise pour évoquer la dimension intime de votre relation.

En répondant avec sincérité aux questions personnelles qui vous seront posées, c'est un cadeau que vous vous offrez car plus je vous connaîtrai,  plus je serai facilement en empathie avec vous et plus j'aurai de facilités à vous aider.  

Néanmoins, par expérience je sais que les questions posées peuvent être vécues comme une épreuve pour certaines personnes croyant qu'elles vont être jugées.   Cela va de pair avec le fait de se sentir incompris par son partenaire ou d’avoir le sentiment d’avoir commis des erreurs. Tout le monde à des choses à se reprocher, des choses que l’on aimerait mieux taire. Il n'y a pas de coupables ou de victimes à proprement parler. Il y a des gens qui souffrent et c'est cela qui m'importe vraiment.

Cela étant dit, ce n'est pas toujours celui qui a l'air de souffrir le plus qui est forcément le plus malheureux. Chaque individu exprime sa souffrance selon son caractère. Certains sont très pudiques, ce qui ne veut pas dire que la souffrance est moindre. Mon rôle est de lever le voile des apparences afin de ne pas passer à côté d’une souffrance enfouie ou non assumée.
Avec beaucoup de respect, je vous encouragerai à vous dévoiler en tenant compte de vos limites et de votre pudeur.

Une séance c'est toujours un moment riche en émotions

En séance, les émotions circulent. C’est libérateur mais quelquefois ça peut aussi être déstabilisant surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à parler d’eux.
Certaines personnes pleurent à peine la conversation engagée, d’autres plus pudiques ou fatiguées de pleurer intériorisent leur douleur émotionnelle durant toute la séance. Heureusement on peut aussi rire et plaisanter pour faire retomber la pression.
Mais vous verrez que ça fait vraiment du bien d’être entendu, compris et surtout reconnu dans son droit inné à recevoir des attentions positives.
 
 

Faire de ce moment un moment agréable

Plus la séance avancera, plus vous vous vous sentirez à l'aise. Parler de toutes ces choses que vous ne saviez plus comment aborder vous procurera un réel soulagement.
Après la séance il est fréquent que les personnes ressentent une sensation de fatigue car les nerfs retombent.  Si la communication avec votre conjoint était devenue conflictuelle, stérile ou quasi inexistante vous arriverez probablement à rétablir suffisamment de communication pour savoir où vous en êtes.

Ceux qui viennent seuls apprécient grandement ce moment d'échange et de partage à la fois intime et convivial.
Il est possible que  lors de la première séance, vous vous sentiez oppressé à votre arrivée mais cela ne durera pas longtemps. En repartant vous vous sentirez plus détendu et plus serein qu'à votre arrivée.
Cette sensation de lâcher-prise durera plus ou moins longtemps selon l'ampleur de votre problématique. Parfois, les souffrances sont installées depuis si longtemps, qu'il faut davantage de temps et mettre en place un certain nombre d’action  pour se sentir mieux de manière durable. Cela va de pair bien sûr avec l’implication que vous déploierez à résoudre  vos problèmes.
Ensemble, nous mettrons tout en œuvre pour que les choses s'améliorent.  
La simplicité est de mise. Votre confort émotionnel passe avant tout.